L’année dernière Arnaud et Dima sont partis aux Etats-Unis pour travailler à Camp America. Voici leurs témoignages qui montrent comment  une aventure aux Etats-Unis peut changer une vie.

Arnaud :

J’ai effectué deux séjours aux Etats-Unis avec Camp America, et je dois dire que ces expériences ont été formidables, générateurs d’ouverture d’esprit et d’estime de soi. Je travaillais à Dittmer, dans le Missouri, dans un Summer Camp pour personnes handicapées. Pour être honnête, j’appréhendais un peu ce dernier aspect car je n’avais jamais, ni fréquenté ni travaillé, dans cet environnement par le passé. Mes 29 autres collègues, venant du monde entier, et moi, devions réveiller nos campeurs à 7 heures pour qu’il soit prêt pour le petit-déjeuner à 8 heures. La matinée se poursuivait par des activités telles que accrobranche, pédalo, pêche, tir à l’arc, activités manuelles ou escalade.

Nous déjeunions ensuite à midi, puis c’était l’heure de la sieste. Après cela, nous nous rejoignions tous à la piscine. Puis venait l’heure du dîner, suvie de la veillée : radio crochet, boom, sport, feu de camp, chasse au trésor, ou « soak the staff » au programme. Cette dernière activité consistait à mettre les animateurs en ligne pour que les campeurs puisse prendre un malin plaisir à nous viser avec des ballons de baudruche remplis d’eau.

Une fois nos campeurs au lit, nous étions parfois tenus de surveiller les chambres pendant la nuit, mais lorsque ce n’était pas le cas, nous nous retrouvions entre animateurs pour se détendre. Les week-ends étaient festifs et/ou sportifs : discothèques, parcs d’attractions, camping, rafting !

Après mes 9 semaines de travail, j’ai parcouru la côte Est avec mes nouveaux amis : Chicago, Miami, Orlando, Washington et New York. Ce fut la cerise sur le gâteau ! Je crois que Camp America, ça ne se décrit pas, ça se vit. Cette expérience fut unique, à tel point qu’il est difficile de la partager avec des gens qui ne l’ont pas vécu. J’ai depuis revu mes amis de Camp America en Angleterre, puis l’année suivante lorsque je suis retourné à Sunnyhill Adventures Center, pour un nouvel été.

Dima

Cela fait plus de 3 ans maintenant que je suis en contacte permanent avec le French American Center. Il y a 3 ans, lorsque j’avais 17 ans, ma mère me parle de ce centre et me propose de m’y rendre pour y prendre des cours et améliorer mon anglais, j’accepte alors et m’y rend tous les vendredis soir et c’est immédiatement le coup de foudre !

J’adore, je m’y inscris pour la totalité de l’année et remet ça l’année d’après. Pendant mes années là-bas je découvre qu’il existe une certaine organisation nommée « Camp America » et j’y jette un coup d’œil rapidement mais je ne peux encore pas y participer car je ne suis jamais disponible à temps. Mais alors, en 2013, j’ai enfin les disponibilités requises! Je décide alors de me rendre Au French American Center et d’en parler à Jane notamment, qui fut ma prof d’anglais au centre auparavant et elle m’y encourage aussitôt !

Je décide alors  de me lancer dans une candidature à Camp America. Ma candidature est réellement lancée vers la mi-mars après mon interview finale et je commence alors à patienter. Le temps passe mais je ne perds pas espoir. Le 29 avril, je reçois ce mail d’un expéditeur inconnu et je clique alors pour lire : « Dear Dima, We would like to speak with you about working in our waterfront department with our summer camp this year. If you are interested please get in contact with me.Thank you « 

Inutile alors de vous préciser que je saute de joie, je n’en crois pas mes yeux, je suis ravie ! Je réponds alors immédiatement d’une réponse positive et à partir de ce moment là, je ne contrôle plus ma joie, j’y suis déjà avant d’y être. Le 1er juin arrive enfin, c’est le grand départ ! Je décolle pour la Floride, à Lake Wales une petite ville à environs une heure d’Orlando. Arrivée aux Etats-Unis je rencontre déjà 3 autres counselors à l’aéroport dont une française, un anglais et un américain.

Je ressens déjà une ambiance sympathique sur le chemin pour aller au camp. Une heure de route plus tard, nous y sommes enfin, Circle F dude Ranch Camp ! Il est alors environs 22h et nous rencontrons quelques autres counselors pour la plupart Américain et je rencontre enfin un des counselors anglais avec qui j’avais pu prendre contacte grâce au Forum spécialisé sur le site de Camp America. Je suis plutôt contente un peu stressé car il faut exclusivement parler en Anglais mais ça commence de plus en plus à venir facilement.

Le lendemain, petit déjeuner à 8h, tout le monde discute et tout le monde vient faire connaissance. C’est plutôt agréable et tout d’un coup je me sens un peu moins stressée. Pendant la première semaine, il n’y a aucun campeur, c’est une semaine de préparation pour les counselors. Je dois l’avouer, ce n’est pas la semaine la plus simple que j’ai passé car au début, comprendre tout ce qu’il se passe est difficile, à table il faut se concentrer sur la conversation et puis beaucoup de monde se connaît déjà mais le camp fait en sorte pour tout le monde de s’y sentir intégrer. Lorsque les campeurs arrivent j’ai comme un déclic, tout devient plus simple.

Il y a comme de la magie au camp, c’est difficile à expliquer mais même si vous êtes déjà vous même à la base, au camp, vous êtes encore plus épanouis. Le sourire de tous ces enfants, les éclats de rire, le bonheur, vous le ressentez.

Au camp, je travaille au « Waterfront » c’est à dire que je travaille en tant que maître nageur et sauveteur (j’ai été formé au sauvetage et certifié sur place, selon les règles de la croix rouge Américaine) avec une équipe géniale! Je n’aurais pas pu rêver mieux.  Je travaille donc au bord d’un lac, un très grand lac et la surveillance demande une certaine concentration mais nous travaillons en équipe et durant tous l’été ne rencontrons aucun problème. Pendant la 3ème session du camp, environs 70 campeurs français (guadeloupéens majoritairement) arrivent pour 3 semaines. C’est alors là que mon travail augmente car je dois faire beaucoup de traductions, des allers-retours à l’aéroport, cela pourrais paraître embêtant mais j’adore ça!

Je me porte toujours volontaire et je mets même en place des cours d’anglais-français pour permettre aux français de pouvoir communiquer plus facilement avec les autres. Je suis plus qu’heureuse d’aider et croyez moi, lorsqu’une personne quelle qu’elle soit sourie grâce à vous, alors vous êtes comblés. Le camp est un camp accueillant environs 300 campeurs et une quarantaine de counselors. Les counselors sont tous responsable d’un département la journée (notamment escalade, sport en général, nature et découvertes, équitations, etc.)  mais également d’une cabine accueillant environs 8 à 10 enfants en compagnie d’un ou 2 counselors.

Le soir, nous avions une activité du soir où l’on se retrouvait alors tous ensemble pour y participer, c’était surement mon moment préféré de la journée car nous nous retrouvions tous ensemble pour chanter, danser, rire et jouer ensemble! Les tranches d’âge allait de 6 à environs 18 ans et tout le monde faisait en sorte d’échanger et construire une amitié tous âges confondus. Pendant le camp, je me suis de plus en plus attaché à tout le monde et aujourd’hui encore j’ai gardé contact avec grand nombre d’entre eux!

Cette aventure ne m’a pas trop surprise au niveau de la sympathie  des américains car venant au French American Center depuis 3 ans j’ai pu le découvrir grâce aux anglais et américains qui y travaillent et avec qui j’ai toujours pu tisser des liens d’amitiés. Aujourd’hui encore j’y retourne souvent, notamment pour voir Jane qui fut ma prof d’anglais au centre pendant un an et demi et qui m’a donné goût a l’anglais plus encore que j’en avais!

En tout cas, Camp America est surement à classer dans l’une des plus belles aventures de ma vie. J’ai rencontré des gens qui aujourd’hui comptent tellement dans ma vie et le camp dans lequel j’ai travaillé m’a demandé de revenir l’an prochain pour y retravailler, une demande directe du directeur du camp, j’avoue que je suis comblée et espère pouvoir y retourner !

Si je peux vous donner un conseil, alors c’est simple: Vous êtes motivé, dynamique, aimez les enfants et prêt à partir à l’aventure ? Ne vous posez pas de question, postulez pour Camp America !

Dima

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.